Comment un casque de conduction osseuse fonctionne ?

Le casque à conduction osseuse : gadget ou cadeau du ciel ?

Santé

Les casques audio sont si répandus et généralement compris par l’individu moyen. Cependant, la personne moyenne en sait étonnamment peu sur les casques à conduction osseuse et leur fonctionnement. Alors, comment fonctionne un casque à conduction osseuse ?

La réponse la plus simple est que les écouteurs à conduction osseuse utilisent les vibrations contre les os pour transmettre le son à la cochlée. Ils fonctionnent différemment des écouteurs ordinaires, car au lieu de faire passer les vibrations du son dans l’air, ils les font passer dans l’os. Le passage des ondes à travers l’os leur permet de ne pas atteindre les tympans, ce qui permet de contourner certaines déficiences auditives. Bien entendu, il ne s’agit là que de la façon la plus simple d’expliquer le fonctionnement des casques à conduction osseuse. Cette technologie est relativement négligée à l’ère des casques sans fil, mais ses utilisations et ses innovations sont incroyablement fascinantes.

Cette technologie a vu le jour dès les années 1500 et a une histoire presque aussi intéressante que la science qui la sous-tend.

Comment ces vibrations parviennent-elles à la cochlée ?

Le son se déplace en ondes dans l’air, comme la lumière, mais contrairement à celle-ci, il peut traverser des objets beaucoup plus denses. C’est ainsi que vous pouvez entendre la musique de la chambre d’un voisin, et sentir vos murs trembler, mais ne pas voir leur lumière à travers le mur. Votre oreille capte ces ondes en vibrant pour transmettre le son à l’intérieur, en commençant souvent par le tympan.

Le tympan est un mince lambeau de peau qui vibre lorsque les ondes sonores le frappent, et il fait vibrer les autres organes de l’oreille et agit comme un haut-parleur. Cependant, une partie essentielle de l’audition est la captation de ces vibrations par la cochlée. Lorsque le tympan et les autres organes de l’oreille se mettent à vibrer, la cochlée commence à recevoir toutes les vibrations sonores et les transmet aux stéréocils. De là, les stéréocils transforment ces données en signaux qu’ils transmettent au cerveau.

En bref, les vibrations du tympan passent dans toute l’oreille et, dans cette relation, ce sont finalement les signaux captés par la cochlée qui sont envoyés au cerveau.

Comment cela peut-il se produire sans les vibrations des tympans ? C’est là que la conduction osseuse entre en jeu.

Comment la conduction osseuse évite-t-elle le tympan ?

C’est beaucoup plus simple avec les connaissances ci-dessus sur le fonctionnement de l’oreille interne. Le tympan est souvent le point de départ des vibrations dans les autres petits organes de l’oreille interne, mais il n’est pas nécessaire pour conduire ces vibrations. Cependant, sans son apport, tous les os et organes à l’intérieur de votre oreille resteraient statiques. Comment contourner le besoin du tympan pour faire vibrer les autres organes et os ? En faisant passer les vibrations par les os plutôt que par le tympan, vous évitez ce besoin et déclenchez les vibrations dans les organes internes de votre oreille en les faisant passer par votre crâne. Ces vibrations fonctionneraient de la même manière que celles qui sont déclenchées par le tympan car la cochlée ne fait pas la différence.

Tout comme le processus d’audition qui est déclenché par le tympan, la cochlée envoie ces vibrations par les canaux jusqu’à votre cerveau. Votre cerveau enregistre ces sons de la même manière que s’il s’agissait d’un casque traditionnel. On croit souvent, à tort, que ces casques audios sont totalement silencieux. Ce n’est pas vrai ; ces écouteurs sont toujours audibles, mais beaucoup moins que les écouteurs traditionnels. La différence est qu’ils sont conçus pour envoyer les ondes sonores à travers votre crâne plutôt que dans l’air.

Comment la conduction osseuse a-t-elle commencé ?

L’idée de la technologie de conduction osseuse n’est pas nouvelle, elle a été découverte dès le XVIe siècle, mais il y a des raisons de penser que l’on peut remonter plus loin. Gerolamo Cardano, médecin, philosophe et mathématicien, s’est rendu compte que l’on pouvait entendre à travers une tige et une lance lorsqu’on les plaçait entre ses dents. Bien qu’il ait découvert ce phénomène, son utilisation réelle pour les personnes sourdes et malentendantes n’a commencé que plus tard.

La conduction osseuse dans les appareils auditifs

Les découvertes de Cardano étaient controversées au moment de leur publication, et il a fallu attendre plusieurs centaines d’années avant qu’elles ne reviennent sur le devant de la scène. Selon certaines théories, c’est grâce à cette idée, la tige entre les dents, que Beethoven pouvait entendre faiblement ce qu’il composait. Selon cette théorie, il aurait pris une extrémité de la baguette entre ses dents et l’autre contre le piano. Ce n’est que dans les années 1940 que l’étude de l’audiologie a été reconnue comme une science. Cela a permis de mettre en pratique la conduction osseuse pour aider à diagnostiquer les troubles auditifs et à soutenir les malentendants. Cela a conduit à l’introduction des appareils auditifs à ancrage osseux (appareils auditifs BAHA) dans les années 1970. Ces implants permettaient à l’utilisateur d’entendre par conduction osseuse, et donc, si le problème était leur tympan, cela l’aiderait à entendre sans celui-ci.

La conduction osseuse est-elle réservée aux malentendants ?

Cette technologie a changé la donne dans les communautés de malentendants et de sourds, mais ce n’est pas une technologie exclusive. L’armée utilise depuis longtemps la technologie de conduction osseuse, et elle s’est avérée incroyablement utile pour la communauté sportive. Lorsque l’on court, que l’on fait du vélo ou que l’on s’entraîne à l’extérieur, le fait d’avoir un casque à conduction osseuse ( à ne pas confondre avec des écouteurs intra-auriculaires)au lieu d’un écouteur traditionnel permet d’entendre les voitures qui passent et d’être plus conscient de son environnement. Les applications de cette technologie sont toutefois illimitées. Ils ont été utilisés dans les Google Glass, l’éducation, les forces de l’ordre, la construction et même la plongée sous-marine. Grâce à leur conception à oreille ouverte, ils sont également considérés comme confortables à porter, ce qui vient s’ajouter à la liste de leurs nombreux avantages.

Les casques à conduction osseuse peuvent-ils endommager l’audition ?

Oui. Pour dire les choses simplement, ils sont tout aussi « dangereux » que les écouteurs sans fil ordinaires. Certaines personnes affirment que les casques Bluetooth à conduction osseuse ne risquent pas d’endommager l’oreille car ils contournent le tympan. Bien que cela soit vrai, ce n’est pas le tympan qui doit vous préoccuper. Si vous écoutez de la musique pendant de longues périodes à des volumes inutilement élevés, vous devez craindre que la cochlée soit endommagée. Cela vaut pour les casques à conduction osseuse comme pour les casques classiques, et aucun n’est nécessairement plus dangereux que l’autre. Les deux peuvent endommager la cochlée si vous n’êtes pas attentif au volume et à la durée d’utilisation.

Quelle est la qualité sonore de la conduction osseuse ?

À vrai dire, les performances sonores ne sont claires que celui des écouteurs traditionnels. Ce n’est ni bon ni mauvais, juste différent. Contrairement aux écouteurs traditionnels, La fréquence sonore est un peu étouffé et n’offrent donc pas la clarté des bruits extérieurs qu’offrent de nombreux écouteurs modernes. Ils ont leur utilité, et lorsque vous souhaitez être plus conscient de votre environnement et profiter d’écouter de la musique, ils restent une option privilégiée pour beaucoup. Ils peuvent être bons pour les appels mains libres, et pour les travailleurs sur machines en dehors des besoins des malentendants. Si la qualité audio est une priorité et que vous vous attendez à ce qu’elle soit équivalente à celle d’un casque ordinaire, vous serez déçu.

Notre avis final

Le casque audio à conduction osseuse n’est en aucun cas une nouveauté, mais cette technologie est incroyablement utile, tant pour diagnostiquer les déficiences auditives que pour y remédier. Grâce à l’invention de cette technologie, il existe une autre solution, souvent plus sûre, pour les coureurs et les cyclistes. Bien qu’ils représentent toujours la même « menace » pour la cochlée que les écouteurs traditionnels, ils laissent l’oreille ouverte à d’autres entrées tout en restant silencieux. Ce casque sans fil est aussi idéal pour le sport. De plus, les écouteurs Bluetooth sont équipé d’un microphone et disposent d’une certificat de protection IP, ils résistent donc à la transpiration ou la sueur.

Dans l’ensemble, cette technologie a permis de contourner le tympan pour les personnes malentendantes et les utilisateurs quotidiens qui ont besoin d’entendre simultanément le son du casque tout en restant attentif des bruits extérieurs. Vous pouvez découvrir plus de détails sur ces écouteurs Bluetooth via le guide complet et avis comparatif du casque conduction osseuse 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.