Il existe quelques astuces imbattables pour vaincre la peur de parler en public. Si vous les connaissez, vous aurez bien moins de mal à communiquer votre enthousiasme-ou à parler tout court.

Bien se préparer et se mettre à l’aise avant le jour J

La préparation précède l’action comme dans une Formation Réssources Humaines. Si vous prenez le temps de lire, puis de répéter votre speech 4 à 5 fois avant le jour J, vous diminuerez beaucoup cette peur qui vous entrave. On ne vous l’a peut-être jamais dit, mais le seul secret des orateurs les plus éloquents du monde réside dans la préparation. C’est vraiment le seul secret qui leur donne l’énergie, la puissance et la conviction que vous appréciez si souvent.

Utilisez la technique du porte bonheur

C’est quoi le porte bonheur? C’est une sorte d’objet fétiche sur lequel vous diffusez la tension qui vous empêche de parler. Plusieurs chefs d’Etat s’en servent, et ça marche plutôt bien. Comment procéder concrètement ? Si vous devez vous servir d’un pupitre, munissez-vous d’un ressort, serrez-le fortement juste avant de commencer à parler, et lancez-vous. Plus vous gagnerez de l’assurance, plus vous lâcherez la pression et ce sera le signe que vous prenez de la confiance.

Et s’il n’y a pas de pupitre ? Gardez le ressort dans votre poche. Avant de parler, plongez la main dans le pantalon, et serrez le ressort en prenant de l’inspiration. Puis, relâchez-le en expirant, et commencez le discours. Vous verrez que comme par miracle, vous vous en sortez plutôt bien, et contrôlez votre peur.

Ne lisez pas, conversez

Par peur de trébucher ou de perdre leurs moyens, vous avez sans doute le réflexe de rédiger entièrement votre speech et de le prononcer en lisant. C’est la pire chose à faire si vous voulez vaincre la peur de parler ! Vous devez plutôt converser avec le public. Vous arrive-t-il de lire ce que vous dites au quotidien, par exemple, quand vous saluez votre voisin de palier ? Non, vous le faites naturellement, et vous n’avez aucun mal à parler.

Conservez le même état d’esprit : retenez les principales idées de votre discours, choisissez mentalement 3 ou 4 visages, et adressez-leur directement ce que vous dites en essayant de ne pas penser à tous les autres. Optez peut-être pour des visages bien connus, des personnes qui vous apprécient et vous encouragent par exemple. Le sentiment de peur diminuera considérablement, car vous aurez l’impression de converser, plutôt que de parler en public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *