Nunchaku

Le Nunchaku, une arme aussi fascinante qu’interdite

Sports

Le nunchaku a été développé en Chine et perfectionné à Okinawa au Japon. En Europe, le nunchaku s’est fait connaître grâce aux films avec Bruce Lee notamment. En France, Législation selon les pays. En France, le nunchaku est classé comme une arme de catégorie D, c’est-à-dire une arme blanche comme le couteau. De ce fait, le nunchaku se vend librement sans autorisation, ni déclaration, mais son port sur la voie publique est strictement interdit.

L’origine du Nunchaku

Le nunchaku est l’une des armes paysannes de Kobudo. Originaire de Chine, c’était un fléau réutilisé commun dans toute l’Asie du Sud-Est. Diverses techniques ont été développées à cet effet sur Okinawa au Japon. Les nunchakus étaient très populaires car ils pouvaient être portés cachés sous les vêtements permettant aux paysans d’avoir des armes camouflés, et d’esquiver les règles très strictes imposées dans le royaume du pays du soleil levant. Avec cette arme, on pouvait résister à un samouraï armé.

Voici la signification du mot nunchaku :

  • Le nom correct est en fait Nunchakukon.
  • Nun = identique.
  • Chaku = unité de longueur
  • Kon = Stock

Le mot nunchaku est généralement traduit par : deux morceaux de bois identiques.

Structure et variantes des nunchakus :

Le nunchaku se compose de deux bâtons de longueur égale qui sont reliés par une chaîne ou un cordon. Les bâtons ou baguettes peuvent être rondes, hexagonales ou octogonales et doivent être légèrement plus longs que les avant-bras de leur utilisateur. Vers l’extrémité extérieure, les morceaux de bois deviennent un peu plus épais.

De plus, il existe de nombreuses versions différentes. Une variante spéciale est le Soft Nunchaku. Ceux-ci ont été développés pour la formation. Ils sont recouverts d’un matériau souple et ont un point de rupture prédéterminé ou aucune connexion de cordon stable, ce qui devrait rendre l’étouffement impossible.

 Les techniques du nunchaku :

Les techniques les plus importantes sont les techniques de swing. Un maître martial peut développer des vitesses élevées pouvant facilement brisés os et crâne. Le nunchaku est en effet une arme très dangereuse qui peut être mortelle.

Une autre technique est le tourbillon. Les figures sont dessinées dans les airs. Le plus populaire est le chiffre huit, qui se pratique à différents niveaux. Cela signifie que plusieurs adversaires peuvent être attaqués et frappés en même temps.

Vous pouvez aussi pousser avec. Pour ce faire, tenez le nunchaku fermé dans votre main. Les points sont ensuite exécutés avec. Les points douloureux d’un adversaire peuvent être touchés de cette manière.

Le plus notoire est le levier ou l’étouffement. Dans le cou, cela peut rapidement entraîner la mort. Au poignet, il peut aider à désarmer un adversaire. De cette façon, une arme ennemie peut être interceptée et arrachée à l’attaquant.

Les techniques sont répétées dans un centre de formation en arts martiaux. Elles seront utilisées en kumite (exercices en couple). Un sens de la prise de distance et du bon timing doit être développé chez les apprenants de nunchaku.

Dans le sport du Nunchaku, les exercices des partenaires sont favorisés. Cela comprend le Soft Nunchaku, un casque et un protège-aine. La formation en partenaires comprend également des changements de mains et l’utilisation de différentes techniques.

De plus, les exercices sont bons pour la mobilité de tout le haut du corps, en particulier la zone des épaules et du cou. La dextérité des moitiés gauche et droite du corps est formée de manière égale, car le bâton change de côté de façon continuelle. La coordination œil-main est également améliorée. Enfin, les techniques de nunchaku peuvent être facilement combinées avec des techniques de karaté, de kung fu ou de jiu jitsu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.