terrain constructible

Conseils pour bien choisir son terrain constructible

Immobilier

La sélection du terrain est la première étape dans la construction d’un projet. Pour faire le bon choix, tenez-vous compte de nombreux paramètres. Si certains éléments de la sélection sont objectifs, d’autres relèvent du domaine réglementaire et sont essentiels.

Optez pour un terrain qui vous correspond.

Votre terrain constructible Bas Rhin doit convenir à votre projet de vie. Imaginez vivre dans ce pays : êtes-vous plutôt urbain ou rural ? Avez-vous des enfants ou envisagez-vous d’en avoir? Êtes-vous prêt à prendre le temps de vous déplacer et/ou de vous rendre au travail en voiture ? Si vous preniez un grand terrain, comment l’entretiendriez-vous et auriez-vous le temps ?

Toutes les réponses à ces questions guideront vos choix. Mais vous vous rendrez également compte que certains critères sont plus importants pour vous que d’autres. Vous accepterez de faire des compromis sur certains points mais pas sur d’autres…

Prenez en compte l’accessibilité  et la constructibilité du terrain.

Votre terrain d’intérêt est-il proche de votre lieu de travail, des écoles des enfants, des commerces et de tout ce qui est important pour vous ? Plus loin de la ville, il est possible d’avoir des terrains moins chers, mais avec cela vient la question du coût et du temps de déplacement. Mais le problème n’est pas qu’en kilomètres, car si vous êtes à proximité d’une gare ou d’une autoroute, vous ne mettrez pas forcément plus de temps. Soyez conscient de l’état des routes et des réseaux de transport à proximité.

Vous venez de trouver le terrain de vos rêves, mais encore faut-il qu’il soit constructible… si oui, que pouvez-vous construire ? Demandez un certificat d’urbanisme à la mairie avant d’acheter. Il vous fournira toutes les informations nécessaires : règles d’urbanisme à respecter, état des risques, servitudes, etc. Le document est gratuit et valable 18 mois. Voir aussi PLU (Plan Local d’Urbanisme). Cela vous donnera une idée de ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire si vous achetez un terrain. Renseignez-vous également auprès du vendeur sur l’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT). Ainsi, vous découvrirez les risques potentiels en surface et dans les zones environnantes (inondations, glissements de terrain, usines à proximité, mines souterraines, etc.).

La configuration du terrain

Certains terrains sont plus faciles à construire que d’autres. Par exemple, un site en pente peut nécessiter d’importants travaux de terrassement et/ou des modifications des fondations, ce qui augmentera les coûts de construction. Des terrains longs ou de forme irrégulière peuvent créer des problèmes pour la construction d’une maison.

L’orientation est également importante. La RT 2012 (Réglementation Thermique) prend également en compte l’apport énergétique lié à l’exposition solaire. Idéalement une orientation sud-ouest. Attention aux terrains entourés d’une forêt dense ou adossés à un coteau, qui obstruent la lumière.

Vérifiez la nature du sol et du sous-sol

Vérifiez la nature du sol même si le certificat d’urbanisme mentionne votre terrain à bâtir. Remblais et sols hétérogènes, les argiles expansées sont autant de risques pour votre habitation. La fondation et le bâtiment lui-même ont dû s’adapter à la qualité du sous-sol.

Dans une optique de construction écologique, considérez le potentiel énergétique du terrain : par exemple, pouvez-vous installer une pompe à chaleur avec tous les capteurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.