Vous voulez devenir chauffeur de taxi à votre compte mais vous hésitez sur le fait que les chauffeurs de taxi doivent suivre une formation obligatoire ainsi qu’une formation continue ? Sachez que c’est  une étape incontournable si vous voulez exercer le métier en toute légalité. Voici tout ce qu’il faut savoir quant aux critères permettant d’accéder au métier de chauffeur de taxi.

Les formations

Si vous voulez devenir chauffeur de taxi, vous devez avoir en votre possession une carte professionnelle de taxi. Cette carte est délivrée à l’issu d’un examen permettant du certificat de capacité professionnelle. Afin de donner satisfaction aux futurs chauffeurs de  taxi, le préfet organise plusieurs sessions par an. Pour participer à cet examen, vous devez remplir un formulaire d’inscription auprès de la préfecture. Ce formulaire est également disponible sur le site de la préfecture afin que vous puissiez faire une inscription  en ligne. Si vous voulez réussir cet examen, n’hésitez pas à suivre une formation  taxi à Lyon pour mieux vous préparer.

Si vous réussissez l’examen, vous obtiendrez votre carte professionnelle sous trois mois. Dans cette carte s’affiche le nom du département dans lequel vous exercez votre activité. Une fois que vous devenez légalement chauffeur de taxi, vous devez suivre un stage de formation continue donné par une école de formation agréée. Cette formation revient tous les cinq ans et à chaque fois, vous obtenez une attestation dont la validité est de 5ans.

Qui peut  prétendre à la formation ?

Tout le monde peut passer l’examen permettant d’obtenir une carte professionnelle de taxi et suivre la formation continue qui permet de renforcer leur acquis et de leur communiquées les nouveautés dans le domaine. Cependant, chaque candidat doit répondre à un profil bien précis. Pour passer l’examen permettant l’obtention du CCPCT (certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi), il faut être titulaire d’un diplôme de CAP minimum ainsi que d’un permis de conduire B d’au moins 3 ans.

Aujourd’hui, seuls les candidats disposant d’un diplôme de secouriste de niveau 1 minimum, d’un casier judiciaire vierge et d’un certificat médical qui justifie l’aptitude à exercer le métier sont autorisés à participer à l’examen.

Si vous respectez ces critères, vous pouvez vous inscrire à l’une des sessions organisées chaque année. Retenez que l’examen comporte une partie théorique et une partie pratique. Il faut obtenir la moyenne dans chaque matière. Une fois que vous décrocher votre carte professionnelle, vous pouvez commencer à travailler et respecter la formation continue prévue tous les 5 ans.

Les statuts d’un chauffeur de taxi

Si vous ne voulez pas encore dépenser une fortune pour l’achat d’une licence dans un département dynamique, vous pouvez commencer par exercer en tant que salarié et travailler pour une entreprise proposant des services de transport en taxi. Vous percevrez ainsi un salaire mensuel, 30% de votre recette ainsi que les pourboires offerts par les clients.

Le troisième statut que vous pouvez choisir est celui de locataire. Vous exercer alors en tant qu’indépendant  et vous louez la licence d’un autre exploitant en attendant la délivrance du votre. Votre loyer comprend ainsi la mise à disposition du véhicule, son assurance, son entretien et l’autorisation de stationnement.

De ces trois statuts, c’est celui d’artisan qui est le plus intéressant mais vous devez faire preuve de patience avant d’obtenir votre licence. Vous pouvez toujours exercer en tant que salarié en attendant votre licence. Ainsi, vous gagnez de l’argent sans faire trop de dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *