Il y a peu de choses que les gestionnaires redoutent plus qu’un litige. Même les petites affaires peuvent nuire aux relations, ternir la réputation et de consommer d’énormes sommes d’argent, de temps et de talent. La plupart des entrepreneurs savent que les procès augmentent régulièrement mais qu’ils sont également de plus en plus évitables. Il existe maintenant de nombreuses solutions qui permettent d’éviter les poursuites judiciaires et de résoudre les litiges de longue date. Pour les connaitre, demandez conseils auprès d’un huissier de justice.

Les inconvénients d’un procès

Les honoraires d’un huissier de justice et autres coûts directs retiennent le plus l’attention, car ils sont faciles à mesurer. Mais les coûts commerciaux indirects d’un litige, le coût de détournement du personnel clé des activités productives, par exemple, ou le coût de la destruction d’une relation rentable avec un ancien allié du commerce, sont peut-être tout aussi importants. Du point de vue de l’entreprise, ils peuvent être plus importants.

Le coût élevé du règlement des différends a plusieurs causes, mais la plus importante est l’état d’esprit établi et entretenu par le système de l’adversaire. L’essence de ce système est que les avocats des parties opposées ont la responsabilité de présenter chaque élément de preuve et de faire valoir tous les arguments juridiques qui pourraient éventuellement bénéficier à leurs clients. La découverte préliminaire et les autres procédures contentieuses sont conçues pour que rien ne soit négligé dans la recherche d’éléments de preuve pertinents. Par la formation, le tempérament, le devoir professionnel et souvent selon les attentes du client, les avocats ont tendance à exploiter ces procédures au maximum et à persévérer tant que tout espoir leur reste. En fait, chaque avocat a l’obligation de protéger son client au détriment de la découverte de la vérité et de la résolution des conflits.

Se défendre au tribunal

Le système de l’adversaire repose sur l’idée que la vérité se dégagera lorsque les parties adverses présenteront leurs arguments de la manière la plus agressive possible. Même si cet idéal n’est pas toujours réalisé, le principe est probablement valable. Le problème de la méthode de l’adversaire dans les affaires civiles n’est pas théorique, mais pratique. Premièrement, ce n’est pas le moyen le plus efficace de résoudre certains types de différends. Deuxièmement, il peut être rendu plus efficace pour la plupart des types de différends en empruntant certaines des caractéristiques non contradictoires d’autres formes de règlement des différends. Troisièmement, tant du point de vue de la société que de celui des individus, nous ne pourrons peut-être plus nous le permettre sous sa forme non diluée. Pour éviter tout cela, contactez un huissier de justice.

Négocier

L’huissier est aussi un professionnel de la négociation. La plupart du temps, il négocie les créances entre un créancier et un débiteur qui rencontrent une situation litigieuse. Grâce à son intervention, la saisine par la juridiction compétente est assurée. Sa capacité à négocier en fait un médiateur de premier choix. Il privilégie toujours les avantages de ses clients et cherche toujours la meilleure solution qui s’offre à eux.

Une pensée sur “Eric Albou Huissier : Les façons de régler les différends hors du tribunal”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *