Zvi Ammar est l’image publique de la communauté juive à Marseille

Que savez-vous de Zvi Ammar ?

Non classé

Figure emblématique de Marseille et de la communauté Juive, Zvi Ammar est désormais le président du consistoire juif de la région Alpes-Provences. Une position qui, selon lui, devrait lui permettre de poursuivre ses efforts pour le rapprochement de la communauté juive et des autres institutions religieuses de France.

L’image de la communauté Juive de Marseille

Zvi Ammar  est aujourd’hui l’image de la communauté juive de Marseille dont il a été pendant 18 ans le président. Sous sa direction, cette dernière a pu établir et conserver une bonne relation avec les autres religions de la région. Ce peut être catholique, protestante, musulmane ou autre.
Son objectif est d’éviter les conflits sociaux culturels en Marseille, comme c’est le cas dans d’autres pays et notamment au proche orient. Il en a fait sa priorité au cours de ses 18 années de direction du Consistoire israélite de Marseille.
Plusieurs actions locales ont été menées afin de permettre une certaine égalité sociale entre chaque famille de cette partie de la France. Sous l’initiative de Zvi Ammar, il y a eu par exemple « les paniers Chabbat » qui ont été déposés tous les jeudis et qui contiennent 27 produits alimentaires pour leur permettre de le fêter dignement. Ces paniers sont entre autres le résultat d’une entraide entre les différentes communautés religieuses de la région.
Il intervient publiquement afin de calmer les tensions en cas de conflit. Ce fut le cas il y a quelques années pendant l’incident de la burka à Marseille. C’est un fin négociateur qui aspire à la paix entre la communauté juive et toutes celles présentes à Marseille.

Le nouveau président du Consistoire israélite Alpes Provence

Grâce à ses actions, Zvi Ammar est devenu une figure emblématique de la communauté juive. Mais il a récemment accédé à un poste supérieur qui devrait lui permettre de réaliser plus d’action. C’est le nouveau président du Consistoire israélite Alpes Provence.
Ce dernier ne compte pas uniquement les communautés de Marseille. Celles des 17 autres villes périphériques en font également partie. Tel est le cas par exemple de Toulon, d’Avignon, d’Aix-en-Provence, etc. Ce qui lui permettra de travailler à réduire les tensions entre les différentes institutions religieuses, pas uniquement à Marseille, mais aussi dans les villes voisines.

La continuité des projets en cours

Ce nouveau poste devrait permettre d’assurer la continuité des projets en cours, et ce, à plus grande échelle. En effet, Zvi Ammar compte toujours œuvrer dans l’égalité sociale et l’entretien d’une bonne relation entre les différentes religions de sa région. Il prévoit même de mener des actions politiques, en plus des précautions sociales qu’il a déjà entamées à Marseille et qu’il compte bien mettre en application partout en Alpes et en Provence.
Zvi Ammar est aussi connu pour être l’un des acteurs les plus importants dans le maintien d’une bonne relation entre la France et Israël. Une image qu’il compte bien maintenir également dans ses nouvelles fonctions. Les voyages entre les deux pays ne cesseront donc pas pendant les prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.